Croisières depuis Hyères

Juste après la citée phocéenne, Hyères est le second port qui attire le plus de plaisanciers. On le comprend aisément compte tenu de ses nombreux atouts.

Les îles d'Hyères

Les îles d’Hyères

Un port très accessible

Que vous soyez en voiture, en train ou en avion, Hyères est parfaitement desservi.

En train, une liaison autocar est assurée entre la gare de Hyères et le port de plaisance. Si vous regagnez directement les îles d’Or, une navette se dirige également vers la tour fondue d’où partent les navettes et les bateaux-taxis. Il est également possible de rejoindre le port de plaisance depuis la gare SNCF de Toulon.

En avion, l’aéroport de Toulon-Hyères est à seulement 10 minutes avec la navette 102.

En voiture enfin, le port propose quelques places gratuites de parking au niveau du bassin Nord.

Le port de Hyères

A défaut de présenter le charme des ports traditionnels, Hyères propose de nombreux restaurants et bars le long des pontons. Idéal pour passer une première soirée avant de larguer les amarres ou pour déjeuner au retour de votre croisière.

Si vous n’êtes pas motorisés, une supérette est sur le port et permet de faire l’essentiel de votre avitaillement.

Compte tenu de sa situation géographique, Hyères est un peu La Mecque de la plaisance sur la côte d’azur. De nombreux professionnels sont installés ici et vous trouverez tout le nécessaire pour préparer votre croisière.

Larguez les amarres

Si vous louez un semi-rigide ou une vedette moteur, les îles d’Or sont à votre portée en 10 à 20 minutes.

A moins de 5 milles de Hyères, Porquerolles permet une multiplicité de programmes. Vous pouvez d’abord mouiller dans la baie d’Alicastre, face aux magnifiques plages du Nord-Est de l’île, ou bien préférer le confort du port. Vous êtes alors à moins de 100m de la grande place, de son marché et de ses nombreuses échoppes. En saison vous pouvez également mouiller dans l’avant port pour rejoindre le village en quelques coups de rames. Ne le partagez pas trop autour de vous, mais vous passerez alors devant un petit restaurant aux tables colorées donnant sur l’eau, un peu à l’écart du flot de touristes, qui vous proposera des pizzas presque aussi bonnes que ses Mojitos…

Coucher de soleil à Porquerolles

Coucher de soleil à Porquerolles

Porquerolles mérite amplement de consacrer une journée à terre, ne serait-ce que pour gagner les plages les moins fréquentées et les plus sympathiques. Côté vignoble, le vin de Porquerolles n’est envisageable que très frais et avec modération !

Enfin chaque année le festival Jazz à Porquerolles vous donne un bon prétexte pour revenir sur l’île. Venez-faire une pause jazz après une journée de navigation dans le cadre superbe du Fort Saint Agathe. Un petit bonjour à l’équipe au passage ;)

Port Cros est le coup de cœur de Sailsharing depuis des années ! Si vous êtes plongeur une dizaine de spots s’offre à vous, dont 2 épaves et une piscine magnifique. Renseignez-vous bien sur vos droits au sein de la réserve mais vous ne serez pas déçus par la faune et la flore aquatique.

Si vous avez envie de vous dégourdir les jambes, plus d’une trentaine de kilomètres de sentiers vous permettent de découvrir cette île magnifique. En mouillant à Port-Man, vous pouvez par exemple suivre le sentier jusqu’à la pointe du Tuf pour vous baigner dans un endroit aussi magnifique que sauvage. 2-3 heures de marche le long des sentiers traversant la forêt vous conduiront ensuite au port pour vous désaltérer. De là et tant que vous disposez d’au moins 1h de soleil, vous pouvez grimper jusqu’au fort le Lestissac et rejoindre Port-Man par les hauteurs.

Fond de la baie de Port-Man

Fond de la baie de Port-Man

Si vous attendez avec impatience l’heure de l’apéro, Port-Cros saura également répondre à vos attentes. Mouillez dans l’avant port ou bien sur corps-mort pour les petits tirants d’eau, plusieurs bars vous attendent sur le port, où la fête se prolonge souvent tard … Attention au retour à bord.

Si vous êtes pêcheur en revanche, passez votre chemin, Port Cros est une réserve naturelle !

Lorsque vous louez un voilier le temps d’une semaine, la rade d’Hyères permet de faire du cabotage sans repasser deux fois par le même endroit. Nous avons vu que Port-Cros et Porquerolles offrent plusieurs possibilités de mouillages mais vous pouvez également faire escale à proximité du fort de Brégançon, de l’autre côté de la rade.

En une semaine, vous avez amplement le temps de mettre le cap vers Saint-Tropez, et notamment port Grimaud au fond de la baie. Les îles du Lérins, en face de Cannes, sont à portées de fusil de la plupart des voiliers à louer sur Sailsharing.

Les îles de Lérins

Les îles de Lérins

Lorsque vous louez une grosse vedette moteur ou disposez de 15 jours devant vous, Hyères est enfin l’un des meilleurs points de départ pour vos croisières vers la Corse. Calvi n’est qu’à 120 milles et l’arrivée au petit matin, après une navigation de nuit, est toujours une expérience mémorable.

Marseille et ses ports : lequel choisir ?

La cité phocéenne est la destination la plus prisée des plaisanciers. Non sans raison puisque la ville possède un charme énorme et donne sur un plan d’eau intéressant, aussi bien pour la location d’un moteur à la journée que d’un voilier pour rallier la Corse ou l’Espagne.

Avec une superficie totale de 240 Km2, Marseille est deux fois plus étendue que Paris et est résolument tourné vers la mer. Il suffit d’aller voir les ex-voto de notre dame de la garde ou de remarquer la situation centrale du vieux port pour s’en convaincre.

Les ports justement, il y en a plusieurs et Sailsharing vous les présente pour commencer votre croisière dans les meilleures conditions.

Ports de plaisance de Marseille

Les ports de plaisance de Marseille

Le vieux port

Centre historique de Marseille, le vieux port a conservé le charme des films de Pagnol. La criée en témoigne, où les meilleurs restaurants de la ville s’approvisionnent et non pas seulement les touristes.

A bâbord c’est le quartier Saint-Victor, en plein développement, qui vous propose des terrasses pour l’apéritif ou bien les pelouses du Pharo, idéales pour prendre un bain de soleil en attendant de larguer les amarres.

A tribord, c’est le quartier historique du Panier où il faut absolument se perdre pour tenter de trouver la vieille charité où vous pourrez vous abriter du soleil en admirant son architecture. Revenez vers le port en visitant la Majore puis le Mucem. Si la qualité de la collection de ce dernier est contestable, son architecture vaut vraiment le détour. Prenez 1h pour passer d’un site à l’autre, vous laissant surprendre par les différentes animations que propose le Mucem.

vieux port de marseille

Le vieux port depuis le Pharo

Bon, il est temps de prendre la mer ? Avec 3500 places, de nombreux propriétaires louent leur bateau au départ du vieux port. L’archipel du frioul et le château d’If sont à moins de 2 miles, idéalement situés pour mouiller le temps de déjeuner ou pour amariner votre équipage. Les marseillais semblent préférer le Havre de Moriguet, qui s’en trouve très encombré l’été. Chez Sailsharing, nous aimons aussi la calanque de Saint-Estève et le port de Pomègues lorsqu’on y trouve une place

L’envers de la médaille du vieux port, c’est naturellement sa très forte fréquentation et le bruit que cela induit. Si vous êtes fêtard c’est idéal, sinon votre 1ère nuit à bord risque d’être courte… Côté navigation, si la sardine qui bloquait le port semble avoir changé de quartier, plaisanciers, navettes et ferry cohabitent sur un périmètre restreint. Soyez donc particulièrement vigilant jusqu’à la hauteur du frioul.

Enfin, le vieux port est parfait pour les plaisanciers qui arrivent depuis la gare Saint Charles, à 20 minutes à pieds. Marseille est la ville la plus embouteillée de France alors si vous arrivez en voiture, préférez le port de pointe rouge qui s’avèrera beaucoup plus pratique.

Pointe rouge

Construit à la fin des années 1960, un propriétaire louant sur Sailsharing nous affirmait « Tya le plus beau port de Marseille ici ! ». Si l’environnement immédiat ne lui donne pas totalement raison, malgré la proximité des longues plages de sable, le port de Pointe rouge est en revanche parfaitement situé si vous êtes véhiculés. Si vous arrivez en train, en revanche, compter 1h de transport en commun (métro 2 jusqu’au rond point du Prado puis bus 19).

Bien que moderne, vous trouverez plusieurs bars et restaurants à proximité du port pour votre 1ère nuit à bord.

Calanque d'En-Vau

Calanque d’En-Vau

Le principal intérêt de Pointe rouge est de vous rapprocher de plus de 5 milles des calanques qui séparent la citée phocéenne de Cassis. Et les calanques sont inévitables pour le plaisancier qui visite la région, même le temps d’un week-end (alors que ce programme est plus délicat en voilier depuis le vieux port). Dans l’ordre, Sormiou est la calanque la plus large, ce qui n’est pas un luxe en été ou si vous venez de prendre en main le bateau. Plus à l’Est, Morgiou est la plus encaissée, tandis que les calanques du Sugiton et de Saint-jean sont difficiles d’accès. En-vau est peut être la plus belle enfin, avec ses eaux limpides dans une faille de la falaise.

Si vous passez une semaine dans la région, nous vous conseillons d’ailleurs d’emprunter le GR, depuis l’université (bus 24 depuis le rond point du Prado). Comptez 5 à 7h de marche pour rejoindre Cassis (notre itinéraire préféré) ou bien les Goudes (la fin de la ballade est un peu longuette).

L’estaque

Au nord du vieux port, l’Estaque est le troisième port de plaisance de la ville. Réputé pour sa lumière et ses peintres (Cézanne, Braque ou Renoir), l’Estaque est un quartier typique de la citée phocéenne. Vous y trouverez de nombreuses terrasses abritées du soleil par des platanes et, si vous avez de la chance, vous assisterez aux traditionnelles joutes nautiques.

l'estaque aux toits rouges

L’Estaque aux toits rouges – Cézanne – 1884

Côté plaisance en revanche, partir de l’Estaque n’a pas d’intérêt particulier. Si vous partez vers l’Espagne ou la Camargue toute poche, ce n’est pas une mauvaise opération. Mais si vous souhaitez mettre le cap vers les calanques, vous vous rallongerez la route d’environ 5 milles.

Les Goudes et callelongues

Ces deux ports à l’extrémité Est de Marseille sont adossés aux calanques. S’ils ont un charme fou et méritent de prendre le petit bus 20 pour s’y rendre, il n’est pas (encore) possible d’y louer un bateau sur Sailsharing. Ils abritent essentiellement des pointus, toujours utilisés pour la pêche à la journée. Avec un faible tirant d’eau, ces ports sont accessibles aux vedettes moteurs ou aux petits voiliers.

Le vallon des Auffes

Là aussi, ce port traditionnel de pêcheurs n’est pas destiné à la plaisance. A 2km du vieux port, sur le chemin menant à la Corniche et à l’anse de Malmousque, le vallon mérite en revanche le détour. Le restaurant Chez Fonfon est d’ailleurs l’un des plus réputé de Marseille.

Assurer son bateau pour la location : les solutions

Lorsqu’on souhaite louer son bateau à titre personnel ou via une société de location, il est indispensable de l’assurer spécifiquement pour la location.  Faut-il réviser son contrat d’assurance classique ou existe-il des solutions d’assurance ponctuelles ? Sailsharing fait le point sur ce qui est le plus rentable.

6946679794_7e83e77e3f_b

Assurance plaisance

L’assurance plaisance est indispensable si vous souhaitez louer votre bateau.

Responsabilité civile
La responsabilité civile vous couvre pour tous les dommages (matériels ou corporels) causés aux tiers, comme le fait d’entrer en collision avec un autre bateau, d’endommager le quai d’un port lors d’une manœuvre, ou de percuter un nageur lorsque vous êtes à la barre d’un bateau.

Autres garanties possibles
Viennent ensuite les autres garanties que vous pouvez contracter pour être mieux couvert en matière de risques financiers, matériels et corporels, sachant que les frais peuvent devenir rapidement considérables.

Parmi les garanties possibles, on retrouve les pertes et avaries (votre bateau est incendié, votre bateau fait naufrage, etc.), l’individuelle marine (vous êtes victime d’un accident durant votre navigation) et les frais de retirement (vous échouez le bateau, les dépenses que vous devez sont couvertes par l’assurance).

A ces garanties s’ajoutent d’autres garanties possibles, par exemple si le bateau talonne (assurance corps de navire), si vous devez être rapatrié suite à un problème (assurance rapatriement), ou si on vous vole vos affaires alors que le bateau est à quai (garantie vol).

Assurance pour  la location

Première option : souscrire une garantie location
Pour assurer votre bateau pour la location, la première option est d’ajouter une garantie location à votre contrat.

Les tarifs de cette garantie sont variables d’une compagnie à une autre. Ils dépendent également de votre contrat, de la taille du bateau, de sa valeur, de son ancienneté, de sa zone de navigation. Les propriétaires inscrits sur Sailsharing, qui louent leur bateau entre particuliers, nous rapportent que la « surprime » est généralement de 20% à 40%.

Exemple de calcul si votre prime annuelle d’assurance est de 1 040 €

assurance location bateau
Deuxième option : souscrire à une assurance ponctuelle
Depuis mai dernier,  grâce à un partenariat avec Axa Yachting Solutions, les propriétaires inscrits sur Sailsharing et possédant un navire de moins de 15 ans peuvent également assurer uniquement leur bateau les jours où il est loué. De manière ponctuelle, l’assurance d’Axa prend alors le relais de l’assurance classique du propriétaire.

Quels sont les risques couverts ?
Voici les principales caractéristiques de notre partenariat avec Axa Yachting Solutions, qui permet d’assurer un bateau pour la location de particulier à particulier.

Comme pour la garantie d’un contrat classique, les éléments à bien considérer sont les garanties, les exclusions (ce qui n’est pas couvert par l’assurance) et la franchise (somme à votre charge en cas de sinistre), sachant que cette franchise sera en réalité couverte par la caution que vous demanderez au locataire.

Conditions partenariat assurance Sailsharing/Axa Yachting Solutions
Qu’est-ce qui est le plus rentable ? Réviser son contrat d’assurance classique ou assurer son bateau uniquement les jours où il est loué ?

En réalité, la réponse dépend du nombre de jours dans l’année (et des saisons) où vous louerez votre bateau, de son prix de location, de la surprime si vous ajoutez une garantie location à votre contrat classique, etc.

Une piste : estimer le nombre de jours où vous louerez et comparer les coûts de l’assurance
Le calcul est forcément hypothétique mais la voie la plus logique reste d’estimer le nombre de jours où vous louerez dans l’année, et de comparer ensuite les coûts de l’assurance.

Exemple de calcul si votre prime annuelle  d’assurance est de 1 040€

calcul rentabilité assurance bateau

Et si tous ces calculs vous donnent mal à la tête, vous verrez en simulant vos revenus locatifs que l’assurance n’est finalement qu’un investissement, étant entendu que vous couvrirez très vite vos frais.

Si vous êtes intéressé pour louer votre bateau sur un site qui encadre la location entre particuliers, sachez que l’inscription est gratuite sur Sailsharing.

Bon vent,

Romain

Capture d’écran 2015-03-30 à 12.12.21

 

Contrat de location de bateau: 4 choses à ne pas oublier

Le contrat est la pierre angulaire d’une location de bateau. Pour bien démarrer la saison nautique, Sailsharing passe en revue 4 points à ne pas oublier lorsqu’on rédige un contrat.

Modèle de contrat de location de bateau utilisé par Sailsharing

1/Les indispensables du contrat de location de bateau

Le premier ingrédient à la rédaction d’un contrat de location entre particuliers, c’est de bien indiquer l’objet de la location.

Qui loue quoi et à qui ? Pour combien de jours, à quel prix et pour quel montant de caution ? Pensez par exemple à préciser l’heure de début et de fin de la location, à rappeler la catégorie de navigation du bateau ou encore le nombre maximum de personnes autorisées à bord. Le diable est dans les détails, n’hésitez pas à être le plus complet possible.

2/Les obligations du propriétaire

Lorsqu’un propriétaire loue, il est dans l’obligation de mettre à disposition un navire assuré et en état de navigabilité:

L’assurance doit couvrir les dommages causés au bateau et la responsabilité civile du locataire. Un conseil pour les propriétaires: si votre assureur a une procédure bien spécifique à suivre en cas de sinistre, ou interdit la régate dans le cadre d’une location, indiquez-le noir et blanc sur le contrat.

Par ailleurs, le propriétaire s’engage à fournir un bateau en parfait état de fonctionnement, avec un équipement et un armement de sécurité à jour. Un conseil aux deux parties: rappelez sur le contrat qu’en signant l’inventaire, chacun reconnaît que le bateau est apte à la navigation.

3/Les obligations du locataire

De la même manière que le contrat liste les obligations du propriétaire, celui-ci doit indiquer les responsabilités du locataire telles que: respecter la zone de navigation du bateau, respecter le nombre maximum de personnes à bord, ne pas utiliser le bateau pour une régate, etc.

Au propriétaire de bien lister toutes les devoirs du locataire. Si il estime que telle zone de mouillage est particulièrement dangereuse, il peut par exemple l’interdire sur le contrat.

Un conseil aux propriétaires et locataires: le contrat devrait pouvoir être envoyé (ce qui ne veut pas dire signé) plusieurs jours avant la location, afin que chaque partie le regarde. Si vous êtes locataire, n’attendez pas le jour de la location pour découvrir le contrat.

4/Les scénarios d’une location

Avaries, pertes de matériel, retard éventuel. Le contrat doit envisager tous les scénarios d’une location. Dans quel état le bateau doit-il être rendu ? Le ménage est-il prévu dans la location ? Faites figurer ces derniers points sur le contrat, vous louerez l’esprit tranquille.

Vous souhaitez utiliser le modèle de contrat que nous avons mis au point avec des juristes ? Cliquez ici pour le recevoir par e-mail.

Téléchargez le modèle de contrat de location de bateau

Pour plus d’informations sur la location de bateaux entre particuliers, vous avez également accès à interview vidéo de 7 minutes tournée avec Zoé Pajot, juriste maritime.

Bon vent et à bientôt,

Romain

Capture d’écran 2015-03-30 à 12.12.21

3 options pour louer son bateau : avantages et inconvénients

Louer son bateau est un bon moyen de le rentabiliser sans devoir le vendre. Avant le Mille Sabords du Crouesty, Sailsharing passe en revue 3 grandes options de location s’offrant aux propriétaires: la gestion-location, les petites annonces et les sites de location de bateaux entre particuliers.

capture article

La gestion-location

Qu’est-ce que c’est ?
La gestion location consiste à confier mandat à un loueur pour la location de son bateau. Ce loueur est alors chargé d’exploiter le bateau en échange de contreparties définies dans le contrat avec le propriétaire.

Les avantages
Ils varient selon les formules contractées avec les sociétés de gestion. Pour la gestion location-classique :
– le propriétaire perçoit des revenus liés à la location de son bateau, généralement autour de 60-65% du montant des locations, comme sur lbc charter, dream yacht charter.
– le loueur assure la commercialisation du bateau, les prises en main et inventaires de départ et retour des locations.
– l’entretien annuel du bateau peut parfois être pris en charge opérationnellement par le loueur, même si les frais restent à la charge du propriétaire.

Les inconvénients                  
Comme sur Hisse Et Oh le forum voile et nautisme, les particuliers déplorent souvent :
– la rentabilité souvent moyenne voire décevante des bateaux
– l’accès limité au bateau durant certaines périodes, les propriétaires ne pouvant naviguer sur le bateau la majeure partie de la haute saison
– les contraintes posées par le contrat : l’offre est opaque et le propriétaire s’engage généralement pour une durée de 5 ans

La petite annonce

Qu’est-ce que c’est ?
La petite annonce consiste comme son nom l’indique à déposer une annonce pour la location de son bateau. Le dépôt d’annonce peut être payant comme sur Voiles et Voiliers ou gratuit comme sur le bon coin.

Les avantages
– le faible coût de dépôt d’une annonce voire la gratuité
– le fait de disposer librement de son bateau, et de continuer à naviguer dessus quand on le souhaite
– une rentabilité efficace du bateau, pour peu qu’on loue : c’est le propriétaire qui décide de combien et à qui il loue, sans système de commission

Les inconvénients
– la visibilité souvent aléatoire des annonces : beaucoup de bateaux de propriétaires sur des sites de petites annonces sont faiblement exposés, et donc loués.
– le manque d’accompagnement : un site de petites annonces est une simple plateforme de mise en relation, ce qui demande au propriétaire de se débrouiller seul pour le contrat, l’inventaire, etc.
– le manque d’encadrement : les réservations se font de la main à la main, et les propriétaires peuvent se retrouver sans garantie en cas d’annulation, de problème durant la croisière, etc.

Les sites de location de bateaux entre particuliers

Qu’est-ce que c’est ?
C’est ce que fait Sailsharing : un propriétaire peut louer son bateau directement à un particulier sur un site dédié.
Sailsharing est la première véritable plateforme encadrant la location de bateaux entre particuliers en France.

Les avantages
Ils sont à la croisée de certains bénéfices de la gestion-location et de la petite annonce :
– le fait de louer librement son bateau, sans contrainte ni engagement
– le propriétaire bénéficie d’une meilleure visibilité que sur un site de petite annonce et perçoit des revenus supérieurs à ceux de la gestion-location (85% vs. 65%).
– le fait d’être accompagné : un site dédié à la location de bateaux entre particuliers apporte un conseil au propriétaire et agit en tiers de confiance. Par exemple, les locations sont réglées en ligne par le locataire ce qui apporte des garanties au propriétaire.

Les inconvénients                        
A vrai dire nous n’en voyons aucun mais il faut bien être sport et jouer le jeu :)
– le propriétaire assure la prise en main de son bateau, ce qui demande à un propriétaire vivant loin de son bateau de s’organiser
– les revenus liés à la location de leur bateau dépendent des propriétaires, sans garantie de revenu fixe
–  l’entretien du bateau continue à être pris en charge par le propriétaire

Vous êtes convaincu par la dernière option, il suffit de quelques clics pour inscrire son bateau sur Sailsharing, gratuitement et sans engagement… Bon vent !

Romain

Capture d’écran 2015-03-30 à 12.12.21